Pour une réforme ambitieuse du collège

Déclaration de la FCPE 94
dimanche 21 février 2016
popularité : 21%

La FCPE 94 réaffirme son attachement au collège unique et en même temps à une réforme qui donne plus de sens aux enseignements, en mettant les élèves au cœur des apprentissages.

Si elle partage les objectifs affichés par la réforme de lutter contre l’élitisme et de permettre aux élèves de « mieux apprendre pour réussir », la FCPE 94 n’est pas d’accord avec les mesures de réduction des heures d’enseignements et avec l’autonomie renforcée des établissements. Nous estimons qu’elles vont aggraver les inégalités.

La réforme s’appuie sur le socle commun de compétences et de connaissances mise en place depuis plus de 10 ans. Il n’a montré aucune efficacité pour réduire le décrochage scolaire. Au contraire, il revient à limiter l’ambition éducative, en particulier pour les jeunes des milieux populaires, les condamnant, in fine, à la précarité.

Par ailleurs, la création d’Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI) est censée permettre un enseignement par projets que nous approuvons. Mais ce dispositif se fera avec la diminution des heures des disciplines (français, maths) et par la suppression des langues anciennes et des classes bilangues qui auraient gagné à être revalorisées et généralisées. Le choix donné aux établissements de dispenser 6 EPI sur 8, dans le cadre de l’autonomie renforcée, va conduire, de plus, à officialiser le collège à la carte.

Enfin, l’enseignement d’une deuxième langue dès la classe de 5e pourrait être profitable, à condition que les heures d’enseignements soient suffisantes et qu’elles puissent être organisées en demi-groupes. C’est très loin de ce qui est prévu, comme pour l’accompagnement personnalisé, autre mesure phare de la réforme.
Le fait d’appliquer la réforme sur les quatre niveaux en même temps à la rentrée 2016, conduira à sacrifier les cohortes de 4e et 3e qui perdront notamment des heures de LV2.

Pour la FCPE 94, le collège doit garder son unicité et offrir à tous les élèves un enseignement de qualité et pluridisciplinaire à partir de programmes riches et renouvelés. Il doit permettre à tous les jeunes d’accéder au lycée, en étant acteur de leur formation. Il doit contribuer, en même temps, à la construction des citoyens capables d’appréhender les enjeux d’une société de plus en plus complexe. Aussi, nous souhaitons une réforme qui inscrive le collège dans un projet de société plus juste et plus solidaire.

Pour toutes ces raisons, la FCPE 94 demande le retrait de la réforme actuelle.

Villejuif , Conseil d’administration du 17 février 2015


Documents joints

Pour une réforme ambitieuse du collège
Pour une réforme ambitieuse du collège