Poursuites judiciaires contre nos militants. La FCPE 94 appelle à amplifier la mobilisation

mardi 9 décembre 2014
popularité : 33%


Suite à la mise en examen, ce lundi 8 décembre, de Stéphanie Michel, responsable de la FCPE à Fontenay-sous-Bois et d’Emmanuel Chareix, vice-président du Conseil départemental de la FCPE, pour diffamation publique, notre fédération leur réaffirme son soutien et appelle à amplifier la solidarité autour d’eux.
Nous estimons qu’ils n’ont fait qu’agir dans le cadre de leurs mandats de représentants de parents d’élèves au sein de l’école publique, en défendant les valeurs d’égalité et de laïcité.
Ils sont aujourd’hui poursuivis par des militants, se réclamant de la Manif pour Tous, qui avaient fait circuler de fausses informations sur le dispositif de l’ABCD de l’égalité fille/garçon.
Ces attaques portent directement atteinte au légitime engagement de tous les parents d’élèves au sein de l’école de la République.
Après le rassemblement du lundi 8 décembre qui a réuni plus de 150 parents d’élèves, enseignants, associatifs, citoyens, élus et responsables politiques, la FCPE Val de Marne appelle à poursuivre et amplifier la mobilisation autour de ses militants.
Nous réaffirmons notre souhait de l’école publique de jouer pleinement son rôle en matière d’éducation à l’égalité fille/garçon.
La FCPE Val de Marne prendra contact dans les prochains jours avec l’ensemble des partenaires qui croient aux valeurs de l’école Républicaine fondée sur l’égalité, la tolérance, la laïcité.

Villejuif le 9 décembre 2014