Lettre ouverte au Ministre de l’Education Nationale

mardi 2 décembre 2008
popularité : 12%

Monsieur le Ministre,
vous devez nous entendre :
Retirez vos réformes !

Nous, enseignants, médecins, psychologues scolaires, parents des écoles de Boissy, Limeil, Villecresnes, Mandres et Périgny, réunis à 120 le vendredi 28 novembre, en présence de plusieurs élus de Boissy-St-Léger, de représentants départementaux du Snudi-FO, du Snuipp-FSU, du Se-UNSA et des associations de parents d’élèves FCPE, et « Ensemble à J. Prévert », avons largement discuté des mesures que vous voulez imposer dans l’enseignement du 1er degré :

- Suppression de 2 heures de classe hebdomadaire pour tous les élèves

- Aménagement du temps scolaire

- Liquidation de l’enseignement spécialisé

- Menaces contre l’école maternelle

- Réforme des programmes et de la formation des maîtres

- Marche à la municipalisation et à la privatisation de l’école publique

Le nombre et la cohérence de vos mesures

vont systématiquement dans le mauvais sens…


Nous sommes extrêmement inquiets pour l’avenir de l’Ecole publique républicaine, laïque et gratuite.

Nous n’acceptons pas que soit mise en cause l’égalité devant l’instruction de tous les élèves.

Nous n’acceptons pas que l’Etat se désengage au détriment des enfants les plus en difficulté et qu’il fasse payer les parents et les communes à sa place !


Monsieur le Ministre, entendez-nous,

retirez vos réformes et donnez satisfaction à nos revendications

Nous demandons :

Ø le retrait des décrets et de toutes les mesures Darcos

Ø l’abandon de la réforme du lycée

Ø le maintien et le développement de tous les RASED et de leurs trois fonctions (Psychologues, Maîtres E, maîtres G)

Ø le maintien et le développement de la médecine scolaire

Ø le maintien de tous les postes que le Ministre veut supprimer à la rentrée dans le 1er degré (5 500 postes et 3000 postes RASED)

Ø le maintien de la maternelle et de toutes ses sections

Ø l’abandon du projet de loi sur les EPEP

Nous n’acceptons pas que l’on fasse des économies sur le dos des élèves !

Nous ne sommes pas dupes des artifices de communication que vous employez !


Nous demandons le renforcement des moyens pour lutter contre les inégalités.

Nous demandons que tous les moyens nécessaires soient débloqués pour le budget de l’Education nationale.


Commentaires  forum ferme